AdresseTéléphone
 
 
 

1) La course en Ligne

En canoë-kayak, la Course en Ligne est une discipline qui se pratique en eau calme, sur un bassin aménagé, un lac, une retenue d’eau d’un fleuve ou tout simplement un fleuve ou bien encore sur un canal, comme notre club.

Un seul but en compétition de Course en Ligne : franchir la ligne d'arrivée avant les autres.

Il y a deux types d'épreuves :

a) Le sprint :
- les concurrents courent en ligne droite, chacun dans son couloir
- pour les femmes, les courses se font sur 200 ou 500m
- Pour les hommes, les courses se font sur 500 ou 1000m
- Ces courses peuvent se faire en monoplace (K1 ou C1) ou en équipage par Deux -K2 ou C2- ou par 4 -K4 ou C4-

B) Le Fond :
- les concurrents courent sur une boucle, avec un départ en peloton
- les catégories "benjamin" et "minine" courent sur 2000m
- les autres catégories courent sur 5000M
- Ces courses peuvent se faire en monoplace (K1 ou C1) ou en équipage par Deux -K2 ou C2- ou par 4 -K4 ou C4-
 

2) Le marathon

Le Marathon est une discipline cousine de la Course en Ligne mais les distances sont plus élevées : entre 12 et 35 km en fonction de la catégorie et du sexe.
Les compétiteurs partent sur la même ligne de départ pour plusieurs tours d'un circuit déterminé. Entre chaque tour, le compétiteur quitte son embarcation, court sur quelques centaines de mètres en la portant puis embarque pour un autre tour de quelques kilomètres dans son bateau. Cela permet aussi aux compétiteurs de se ravitailler, le marathon est un effort long.


 

3) Le Kayak Polo

Discipline collective de la Fédération Française de Canoë Kayak, le kayak-polo est assurément un sport spectaculaire de haut niveau.
Deux équipes de cinq joueurs se disputent un ballon sur un plan d’eau délimité de 35 mètres sur 20, en piscine ou en extérieur, comportant aux extrémités un but (1,20m x 1m) suspendu deux mètres au-dessus de l’eau.
Le ballon peut être saisi et lancé à la main ou projeté à l’aide de la pagaie. Le gardien, également joueur de champ, protège ses buts en levant la pagaie à la verticale. Jusqu'à trois remplaçants peuvent compléter chaque équipe.
Une durée de match de 20 minutes (deux périodes de dix minutes) et quelques règles bien choisies (bateaux plus courts, pointes arrondies et rembourées, porteur du ballon pouvant être poussé à l’eau…) permettent d'obtenir un sport particulièrement détonnant et dynamique.

 

4) Le Dragon-Boat

Un Dragon-Boat mesure environ 12m de long sur 1m20 de large. Son poids varie entre 250 et 300 kg. L’embarcation la plus souvent employée comprend généralement 20 équipiers : 2 rangées côte à côte de 8 pagayeurs qui rament ensemble de chaque côté du bateau, un barreur à l’arrière, et un “tambour” qui donne le rythme. Ce dernier point est une des caractéristiques folkloriques des Dragon-Boat, qui par ailleurs sont richement décorés.
Notons sur ce point, les énormes têtes de Dragons qui ornent l’avant de chaque embarcation.
 

 
 

1) SLALOM

C'est une course contre la montre où les concurrents doivent suivre un parcours comportant de 18 à 25 portes, de couleur rouge ou verte. 
On doit passer entre les portes sans les toucher, dans le sens de la descente pour les vertes, en remontée pour les rouges. 
Chaque touche donne une pénalité de 2 points, tandis qu'une porte franchie de manière incorrecte entraîne 50 points de pénalité. Les pénalités sont ajoutées au temps réalisé qui est converti en points (1 point = 1 seconde)
 

2) La descente de rivière

Le jeu est simple : aller le plus vite possible d’un point à un autre de la rivière. Seul sur la rivière - c’est une course contre la montre - il s’agit de bien choisir sa trajectoire en fonction des courants et des obstacles naturels que forment les rochers;
 

3) La nage en eaux vives

C'est le contact avec l'eau, des montagnes d'eau que vous tapez de plein fouet. L'eau est froide c'est vrai et les rochers nombreux.
Vous ne sentez pourtant rien, bien protégé dans votre combinaison renforcée. Un vrai poisson dans l'eau.
Equipement : Le flotteur en mousse ou en plastique est une bouée en même temps qu'un bouclier de protection. Le nageur y est allongé jusqu'à la taille.

 

4) Le Raft

Raft est un mot anglais qui signifie " radeau ". C’est l’origine étymologique et historique du canot pneumatique d’eau vive que nous connaissons aujourd’hui.
C’est une embarcation totalement insubmersible constituée d’un gros boudin gonflé faisant le tour de l’embarcation. Son fond plat, ses pointes symétriques et légèrement relevée en font un bateau très stable.   Les plus grands rafts font 4 à 5 mètres et peuvent transporter jusqu’à 12 personnes.